La TVA au semestre

Par défaut

La TVA, quelle saloperie ce truc !
Si vous ne le savez pas encore, pour une société comme la mienne, la TVA fait partie des choses qui restent problématiques au quotidien. Je m’explique …

Lorsque je réalise un achat, je paie un prix HT (Hors taxes) ainsi qu’une TVA (Taxe sur la valeur ajoutée), ce qui fait un prix TTC (toutes taxes comprises). En gros, c’est exactement la même chose lorsqu’un particulier fait un achat mais pour lui c’est juste « le prix qu’il paie ». Une société fonctionne plus souvent en HT.

A l’inverse, toutes les ventes que je réalise comportent aussi un tarif HT, une TVA et un tarif TTC. Encore une fois, c’est généralement le tarif HT qui est regardé et pas le TTC.

Pourquoi ? Simplement parce que j’ai la possibilité de déduire la TVA de mes achats sur celui de mes ventes. Oui c’est simple mais aussi compliqué. Prenons un exemple :

Je vend 1000€ HT par mois de produits. Au bout de 6 mois, j’ai donc un chiffre d’affaires de 6000€ HT, auquel j’ajoute 20% de TVA que j’aurais facturé à mes clients. Donc mon compte bancaire se remplira de 7200€ (6000€ HT + 1200€ de TVA). Je devrais à l’état la somme de 1200€ (car oui, il faut rendre la TVA tous les semestres ^^). Par contre, si j’achète un équipement pour 1200€, je peux déduire la TVA de ce que je dois à l’état, soit 200€. Je devrais alors payer 1000€ de TVA en dernier lieu.

Le hic dans tous cela, c’est que je passe mon temps à avoir de la trésorerie sur mon compte qui ne m’appartient pas, et c’est juste triste quand tous les semestres, environ un tiers de l’argent s’envole.
Le petit gérant

Gérant nouvelle génération

Par défaut

J’ai fait le choix d’adopter dans ma société une attitude vis à vis de mes salariés qui fonctionne très bien, celle-ci est basée principalement sur le relationnel.

Je n’aime pas les hiérarchies, même s’il en faut une très souvent. Je trouve que je suis déjà assez seul en tant que gérant, qui porte toutes les responsabilités, et je ne souhaite pas être aussi seul à cause de mon « statut de patron ».

Aussi, je prône l’égalité entre nous. Je suis gérant parce qu’il en faut un administrativement, mais je ne veux pas que ma présence génère un quelconque stress. A ce jour, nous travaillons ensemble, et en toute transparence. A tel point que chacun connaît le CA mensuel, L’argent en banque, les contrats en cours, les éventuels soucis. J’essai de tenir chacun au courant de tous ce qui peut lui être utile pour se sentir à 100% dans la société et pas seulement un employé.

Lorsque je m’absente, je sais que je peux compter sur eux. Si j’ai un arrêt de travail un jour, ils seront là. Je ne veux pas devenir le big boss qu’il faut craindre et qui cache beaucoup de choses aux autres, celui-là me semble souvent avoir des soucis aux prud’hommes ^^

Voila, je pense être un gérant nouvelle génération, en faisant confiance, en partageant et en essayant de se positionner au même niveau que les autres personnes de l’équipe.

Et vous, quel gérant êtes-vous ?
Le petit gérant

Calendrier des taxes et charges à payer

Par défaut

Bon, je vais attaquer un morceau assez important, à savoir lister ce que vous devez payer comme taxes et charges tout au long de l’année. Ce tableau sera mis à jour au fur et à mesure donc n’hésitez pas à laisser en commentaires vos suggestions :

Les coûts moyens sont affiché sur une base unitaire (un salarié, un équipement, …) et sur le minimum requis (smic, …). Je laisse ceux-ci avec des liens pour plus d’informations.

Période(s) Intitulé(s) Montant(s)
25/04 Redevance télé 137€
30/04 Cotisation retraite c. 350€
03/05 Dépôt des comptes 50€

L’astuce du devis charmeur

Par défaut

Aujourd’hui, je vous propose un petit secret pour décrocher plus de contrat. J’ai nommé cette astuce :

le devis charmeur.

Si vous utilisez un logiciel spécialisé dans la création de devis (ou excel pour certain), sachez qu’un devis c’est comme un entretien d’embauche, l’apparence compte !

J’ai mis en place une petite technique qui fait des merveilles et me permet de convertir plus de 60% de mes devis. En gros, j’en avais marre de proposer des devis de plombier et un jour j’ai pris mon traitement de texte et je me suis mis à réaliser un « devis vierge » (un modèle) d’une bonne vingtaine de page (la taille ne compte pas).

Ce modèle de devis suivait une charte graphique (cohérence visuelle avec mon logo), il présentait un sommaire, l’historique de la société, l’équipe et leurs compétences, un récapitulatif du projet, nos actions, un planning, nos conditions de ventes, un détail des coûts et un récapitulatif juste avant de mettre une page de « bon pour accord ».

J’ai utilisé ce genre de devis uniquement pour les gros projets, et je les ai presque tous remporté … dans plus de 50% des cas, cela donnait une bonne impression (beaucoup de renseignements, propre et simple). J’ai même remporté un contrat d’une personne qui à vu la couverture du devis et nous à engagé de suite.

C’est l’effet « devis charmeur » !
Le petit gérant

Congés payés, et moi alors ?

Par défaut

Être gérant c’est vraiment un travail prenant, toujours à surveiller que son activité est en bonne santé, que les contrats abondent, que les salariés sont heureux et que tout est parfait coté administratif. C’est donc aussi épuisant (non je n’estime pas que mon travail soit plus fatiguant que d’autre, il ne reste néanmoins pas si simple).

Alors quand l’un de vos 3 salariés prend deux semaines de congés, on se sent parfois envieux… voir trahis. Car sachez le, les gérants non pas le droit de prendre de congés (enfin pas officiellement, c’est compliqué quoi !).

Disons que je désire être en vacances la semaine prochaine. Mon entreprise se retrouvera sans gérant, sans responsable. Comment gérer les éventuels soucis ? Et il faut aussi penser aux contrats qui ne seront pas décrochés durant cette période, s’assurer que coté administratif il n’y a pas de « dates » limite pour déposer un papier de plus sous peine d’amende.

Voila … c’est compliqué. Et a coté mes salarié bénéficient de congés payés. Ils ne travaillent pas, ont un salaire assuré et peuvent vraiment décrocher durant leurs vacances. Je sais que durant les 10 jours annuels que je prends, j’ai du mal à ne pas penser au travail, et quand enfin j’y arrive, il est déjà temps de reprendre le travail.

Et vous, vous prenez combien de congés par an ?
Le petit gérant